site ici

L’ici se réfère au lieu de la présence incarnée par les portraits aux yeux fermés, « dormeurs éveillés, rêveurs lucides* ». L’ailleurs se retrouve évoqué dans mes « Hublots », série de fenêtres renvoyant à un monde à la fois macro et microscopique dans lequel nous pourrions « comprendre notre propre mystère* »

Hublot-4Florence - Juillet

L’ici est d’ailleurs parce que « Ex-ister c’est littéralement se tenir hors** ». Parce que le présent n’est jamais vraiment réel, ni jamais vraiment vécu. La dialectique entre portraits et hublots renvoie à l’ici des uns et à l’ailleurs des autres.

Hublot 3Hublot 10siteGuillaume -AoûtMariette - NovembreWissam -marsAnne - avrilHublot 5siteHublot 12

*Dans cette causerie philosophique de l’émission « Dormeurs éveillés », Gaston Bachelard, en 1954, analysait les concepts d’image et d’’imagination et comment ils surgissaient avant l’idée : « Nous connaissons tous cette zone moyenne où les songes nourrissent nos pensées et où nos pensées éclairent nos sens. [...] Nous sommes des dormeurs éveillés, des rêveurs lucides, nous vivons un instant comme si la dimension humaine s’était agrandie en nous. Nous nous expliquons notre propre mystère. »
**François Jullien – Dé-coïncidence. D’où viennent l’art et l’existence – Grasset 2017